BACK TO MEDIA ROOM

Le Commerce du Levant, May 2018: Castle Lane, un projet immobilier à Londres signé Saradar Family Office

Castle Lane, un projet immobilier à Londres signé Saradar Family Office (SFO)

SFO a finalisé la construction d’une trentaine d’appartements de grand standing permettant d’avoir un pied-à-terre dans la capitale britannique, à proximité du palais royal et à des prix compétitifs.

 

Situé au cœur de Londres, à quelques mètres de Buckingham Palace, Castle Lane est un projet immobilier développé par le gestionnaire de grande fortune Saradar Family Office (SFO). « Londres est la troisième place financière mondiale après New York et Tokyo, et l’une des villes les plus sollicitées par les étudiants internationaux qui souhaitent intégrer l’une de ses 45 universités prestigieuses, souligne le CEO de SFO, Mohammad Abouchalbak. Nous avons lancé les recherches en 2015 et nous avons identifié un site de développement qui offre à la fois un emplacement privilégié et stratégique, et un fort potentiel de croissance. »

L’immeuble se situe à Victoria, un quartier en plein essor de la capitale britannique. Il fait partie du district City of Westminster, l’un des arrondissements les plus riches culturellement et historiquement de Londres. Situé à quelques mètres de Hyde Park, le projet bénéficie également de sa proximité des transports en commun, notamment de Victoria Station, ainsi que des universités les plus réputées de Londres comme UCL, Imperial College, London School of Economics, King’s College, London Business School et City University.

Depuis 2013, Victoria a vu aussi fleurir de nombreux restaurants, bars et boutiques, ainsi que plusieurs centres commerciaux, qui ont rendu le quartier très dynamique, avec un cadre de vie agréable. Castle Lane se situe dans une ruelle adjacente à l’avenue principale, à l’écart des nuisances sonores, dans une zone de conservation protégée par les autorités locales.

 

Un investissement de 80 millions de dollars

Le redéveloppement et le repositionnement de Victoria étant relativement récents, les prix y sont clairement plus abordables que dans les quartiers alentours. Le prix moyen du pied carré bâti à Victoria (unité de surface anglo-saxonne) est estimé à 30 % moins cher qu’à Belgravia, au sud-ouest, et qu’à Mayfair, au nord-ouest.

Cet argument ainsi que celui de l’emplacement ont convaincu SFO de mobiliser approximativement 80 millions de dollars pour lancer le projet en 2015. SFO, qui s’est associé au développeur britannique Sons and Co., a misé sur des prestations haut de gamme, avec des matériaux nobles en intérieur – comme le marbre utilisé dans les salles de bains, le bois et la pierre –, des appareils électroménagers de qualité supérieure, ainsi qu’un service de conciergerie disponible à longueur de journée et qui s’adapte aux besoins des résidents.

L’offre a déjà séduit une vingtaine d’acheteurs, dont la plupart se sont engagés sur plan, parmi lesquels Mario Saradar, PDG du groupe Saradar, ainsi que d’autres familles et investisseurs proches de SFO. Le chantier s’étant achevé en février dernier, certains propriétaires sont déjà installés, et le projet ne compte plus qu’une dizaine d’unités disponibles.

 

Trois profils types d’acheteurs

Parmi les unités disponibles sur les 31 appartements que compte Castle Lane, figurent des appartements de haut standing d’une, de deux ou de trois chambres à coucher, avec une superficie variant entre 50 et 150 m2. « Le prix des unités disponibles varie en fonction de la superficie, de l’étage et du type de logement. On peut envisager un appartement à partir de 850 000 livres sterling », précise Nour Khoueiri, responsable des relations investisseurs au sein de SFO.

On retrouve en général parmi les acquéreurs, trois profils types : des familles qui souhaitent détenir un pied-à-terre dans l’une des villes les plus recherchées du monde ; des parents dont les enfants suivent des études à Londres et qui préfèrent investir dans un appartement sachant que les loyers sont très élevés, et que le coût de crédit pour acquérir un appartement est très avantageux ; et enfin des investisseurs qui visent tout simplement à élargir et diversifier leur patrimoine immobilier, avec une adresse à fort potentiel de croissance.

À cet égard, Londres reste globalement une destination sûre, la ville ayant réussi, même après le Brexit, à préserver sa réputation de hub financier, technologique et éducatif mondial. « Les prix résidentiels à Victoria, en général, et de Castle Lane, en particulier, sont compétitifs par rapport à ceux des quartiers voisins tout en offrant un fort potentiel de plus-value compte tenu de la récente transformation de cet arrondissement », conclut Mohammad Abouchalbak.

 

La transformation de Victoria

Cet ancien quartier administratif londonien vit une gentrification sans précédent depuis au moins cinq ans.

Pour les résidents de la capitale britannique, le quartier a longtemps été associé à la gare London Victoria et aux principales liaisons ferroviaires vers le sud et le sud-est de l’Angleterre. La zone est au cœur du réseau de transport londonien, assurant la plupart des correspondances entre les grandes lignes. Son emplacement stratégique, à proximité du Parlement, de Whitehall et de Buckingham Palace, en a longtemps fait une destination privilégiée pour les administrations publiques et les fonctionnaires. Un changement dans la politique du gouvernement, qui a décidé de déplacer les locaux administratifs vers d’autres quartiers, a toutefois laissé la place à de nouveaux types de locataires. La gare de Victoria, qui a récemment bénéficié d’investissements importants, est aussi appelée à devenir la principale plaque tournante du projet Crossrail 2 qui reliera le sud-ouest au nord-est de Londres.

Un grand promoteur immobilier londonien coté en Bourse, Land Securities, a été le premier à flairer la bonne affaire. Il a acheté la majorité des terrains de Victoria, investissant environ deux milliards de livres sterling pour mettre en œuvre un plan de modernisation du quartier. Land Securities a notamment construit un centre commercial, le Nova Mall, regroupant les plus grandes marques internationales afin de dynamiser Victoria et attirer les restaurants et les bars de la capitale, ainsi que des galeries d’art. Un pari réussi. De nombreuses entreprises, dont de grands groupes internationaux comme Microsoft, ont en effet choisi d’y installer leurs bureaux. Des immeubles résidentiels de haut standing y ont aussi vu le jour. Des projets à usage mixte sont également en cours de construction. Au total, plus de cinq milliards de livres ont été investis dans le quartier, et quelque 4 milliards de livres supplémentaires sont prévus au cours des dix prochaines années pour créer de nouveaux espaces commerciaux et résidentiels, ainsi que des bureaux.

Pour le projet Castle Lane, SFO a fait appel à l’un des cabinets d’architecture les plus réputés  de la place, Rare Architects. Basé à Londres et Paris, le cabinet est conjointement géré par Michel da Costa Gonçalves et Nathalie Rozencwajg, tous deux primés plus d’une dizaine de fois, notamment par le London Design Festival en 2017.  Leur ingéniosité leur a permis de concevoir un immeuble mêlant tradition et modernisme, dans un quartier soumis à de strictes règles d’harmonisation urbaine. L’une de ces règles impose aux architectes l’utilisation de briques comme matériau dominant pour les façades.

Pour donner une impression de volupté et de modernisme, les architectes ont misé sur des vitres à l’allure curviligne, qui donne une expression singulière au bâtiment, tout en cassant les codes. Comme le souligne le CEO de Sons & Co., le développeur immobilier partenaire du projet, Alex Stocker, « le verre utilisé pour Castle Lane est très spécial. Normalement, le verre peut avoir soit une forme courbée, soit en longueur. C’est extrêmement rare de pouvoir obtenir une combinaison des deux formes permettant aux futurs résidents de profiter pleinement de la vue spectaculaire et de la luminosité de Londres ». Ces vitres sont uniques, elles ne sont produites que par un fournisseur espagnol.

A propos de SFO

Saradar Family Office, plus de 1,5 milliard de dollars d’actifs sous gestion

Saradar Family Office (“SFO”) est un multi-family office indépendant dédié à la gestion, la préservation et le développement de patrimoine. Les principales activités du SFO couvrent la gestion de fortune, les investissements de Private Equity et les investissements immobiliers en direct.

SFO conseille ses clients sur la stratégie optimale d’allocation d’actifs, supervise le déploiement de fortune, et assite au développement et l’implémentation de gouvernance familiale et de plan de succession.

Au niveau des stratégies de Private Equity, SFO adopte une approche de capital flexible en investissant dans des entreprises familiales afin d’institutionnaliser le business, instaurer une gouvernance et créer davantage de valeur, en faisant appel à l'expérience, les capabilités et les ressources du groupe Saradar.

VI Castle Lane est le premier projet d’une série d’investissements immobiliers réalisés à l’étranger par SFO, qui gère actuellement plus de 500 millions de dollars d’actifs immobiliers aux États-Unis, en Europe et en Afrique.

SFO a bâti sa réputation sur sa capacité à identifier, acquérir et gérer des actifs de qualité avec des rendements supérieurs dans le cadre d’une stratégie de diversification des risques, à la fois au niveau des secteurs et des zones géographiques.

 

 

For more Info

BACK TO MEDIA ROOM